Les conseils pour savoir comment nommer vos personnages !

11/12/2015 21:27

Nom : Mot qui désigne un être vivant, une chose. Patronyme.


Voilà, vous avez bientôt fini votre fiche personnage, mais il vous manque une chose... Un nom !
Votre protagoniste doit posséder un nom, ou du moins une appellation, c'est une base si vous ne voulez pas qu'on le confonde avec d'autres de vos personnages. Mais voilà, vous n'avez pas d'idée, alors vous allez sur le net et trouvez des générateurs de noms, des « conseils » qui vous disent que vous ne devez pas choisir ce type de noms-là etc. Oui mais, en fait, non.
Au final, ce personnage vous appartient et c’est vous qui décidez de son nom !

Tout de même, je vous donne quelques -véritables- conseils, pour choisir au mieux ce patronyme !

 


Sachez, avant toute chose, qu'un nom, comme tous les mots, se lit, s'entend, et se voit !

Lors de la lecture, le nom est dit « dans sa tête ».


Si le nom est imprononçable pour le lecteur, il y a de forte de chance pour qu'il ne le retienne pas.

En effet, il retiendra le visuel du mot, par exemple : üjlkoi. Si je vous le mets plus loin, vous le reconnaîtrez, mais vous ne serez jamais capable de l'écrire, car une grosse partie de la mémorisation d'un mot se passe par l'oral, si le lecteur est incapable de le prononcer dans sa tête, il aura du mal à s'en rappeler.

 


De même, les patronymes courts sont plus simples à mémoriser.
D'autant plus, s'ils sont connus par le lecteur.
Il vous sera plus simple de retenir Emma que Anne-charlotte, de même pour Liu vis à vis de Jasikotu.


Ensuite, il faut savoir qu'il est très rapide de confondre deux noms dans un roman.
D'autant plus si leurs écritures sont très proches ! Et ce, notamment si leurs premières lettres sont semblables ! Le début du nom est le plus important, car en lisant, il est très facile de voir le début du mot et de passer au suivant, juste en reconnaissant l’association des premières lettres.


Est-ce pourtant mal ?
Par exemple dans Le Hobbit, Tolkien joue trèèès bien avec ça :

 

Voici les noms de 13 nains accompagnant Bilbo :
Thorin, Balin, Dwalin, Fíli, Kíli, Dori, Nori, Ori, Óin, Glóin, Bifur, Bofur et Bombur.


D'un coup d’œil, juste par leur ressemblance, on peut faire des associations entre eux ! En effet, les noms se ressemblant par leurs lettres, le nombre de syllabes et leurs consonances, le cerveau fait instinctivement des associations. A vous de jouer avec cela !



Le nom, s'entend donc dans la tête, voici quelques petites choses à savoir sur la phonétique des mots :

Certaines lettres adoucissent les mots, comme le « s », les voyelles « a », « e », le son « ou ».
Adoucissent les mots.

Les lettres « k », « r », le son « z », ont tendance à les durcir.

Et c’est drôle, regardez les noms « doux » sont souvent féminins :
Alice, Emma, Anna…

Mais pas tous ! N'oublions pas : Valentin, Guillaume etc...
Les noms doux peuvent connoter un personnage doux.

Alors que les prénoms durs sont souvent masculins :
Fred, Romain, Jack, Francis etc.

De même que pour les prénoms doux, les prénoms durs peuvent signifier un caractère assez brusque.

 


Petit exemple après tout ceci :


Voici deux prénoms :
Esmil et Erko.
Ils sont deux personnages secondaires d'un livre. De ce fait, on les rencontre assez peu. Pour autant le lecteur peut facilement les associer. Leurs noms comportent tous les deux, deux syllabes et ils commencent par un « E ».
Évidement, ils sont jumeaux !

Enfin, faux-jumeaux.
L'un est une fille, l'autre, un garçon.
Sauriez-vous reconnaître la fille du garçon ?

C’est assez facile.
Esmil contient le son « s » et « mil », ce sont des sons « doux », présents dans beaucoup de noms féminins.
Erko contient les sons « Er » et « K » et « o », plus souvent présents dans les patronymes masculins.

La magie de la phonétique :)
 


Maintenant, je réponds à la question suivante :

Pourquoi les générateurs de noms, c’est nul ?

(Ne soyez pas fâché si vous en gérez un!)


Alors d'abord, le générateur de noms, ça fonctionne comment ?
Vous cliquez sur un bouton, des noms sortent. Oh, c'est cool !
En fait, il y a deux choix quant à la façon dont ce nom est arrivé sur votre écran. Soit c’est un algorithme qui a créé le nom soit, ce sont des noms pré-enregistrés.
Mouais, c’est un peu impersonnel, vous ne trouvez pas ?

Imaginez, vous créez un personnage, de toutes pièces, vous peaufinez son caractère, travaillez son histoire mais, vous laissez un logiciel choisir son nom.
Paradoxal, non ?
 

 


Au final, ce ne sont que quelques conseils. Il n’en tient qu'à vous de les suivre, ou non. Je ne suis pas du genre de personnes à vous dire : « Ne l'appelez pas comme ça, plutôt comme ceci, car ça s’est plus courant, ça l’est moins blabla ». En faisant des recherches j'ai trouvé des tas de blogs où la personne se donne le droit de vous interdire d'appeler votre personnage comme bon vous semble !

Qu'importe, s'il vous plaît d'appeler votre personnage Carolyn car l'écriture vous semble plus sympa que Caroline, on s'en fiche, c’est vous et votre histoire !

Dernière chose :

N'oubliez pas qu'un nom contient énormément d'informations : Origines, classes, genre etc.
Mais forcement ! ;)


Sources : Ma tête -alouette- et Psychologie cognitive de la lecture de Ludovic Ferrand (Très intéressant, je le recommande !)
 

Sujet : Les conseils pour savoir comment nommer vos personnages !

Aucun message nʼ a été trouvé.

Nouvel avis

Rédigé par Miho Feldre

Ni écrivaine, ni autrice. Juste quelqu'un qui aime lire et écrire. Blogueuse, apprentie-écrivaillonne, gribouilleuse, désastreuse cuisinière, rêveuse, vagabondeuse, lectrice, poisson rouge, je...